Déodorant roll-on : ma recette naturelle

Vous l’avez sûrement entendu, l’utilisation de déodorant composé de certains produits, comme les sels d’aluminium, peut représenter un risque de cancer du sein. Même si les études sont encore très contradictoires, et parce que je suis dans une volonté d’introduire des ingrédients plus sains et naturels dans mes routines de beauté, je me suis lancée dans une formule 100 % home made. Alors, sans plus attendre, découvrez dans cet article le déodorant roll-on : ma recette naturelle.

Le déodorant, ça sert à quoi ?

Mais avant de vous partager ma recette, il est important de revenir aux bases, avec ce petit cours de rattrapage sur les 4 fonctions principales d’un déodorant.

Suivez le guide !

1. Apporte de la fraîcheur

Vous êtes nombreux à vouloir vous sentir propres et frais tout au long de la journée.

C’est pourquoi, vous recherchez souvent un produit qui vous procure cette sensation de fraîcheur, agréable et rassurante.

2. Absorbe l’humidité

Le déodorant n’est pas comme un anti-transpirant, qui lui va empêcher la production et l’écoulement naturel de la sueur.

Je vous rappelle que la transpiration, même si elle est gênante et pas très agréable, a un rôle important à jouer dans votre organisme, il faut donc éviter de la bloquer par tous les moyens !

Ainsi, le déodorant va simplement réduire l’humidité en l’absorbant grâce à des minéraux, comme :

  • le talc ;
  • la magnésite ;
  • la pierre d’alun ;
  • etc.

Ils agissent alors comme de petites éponges, qui empêchent un écoulement trop abondant.

3. Masque les odeurs

Un déodorant est souvent composé d’huiles essentielles ou de parfums de synthèse et ces ingrédients se combinent avec les minéraux pour masquer les odeurs de transpiration.

Au lieu de sentir le bouc au moindre coup de chaud, votre déodorant délivre une douce odeur (poivrée, fleuries ou mentholée), afin de vous aider à garder confiance en toute circonstance !

4. Lutte contre les bactéries

Sa dernière fonction, et non des moindres, est de vous protéger contre les bactéries.

Eh oui, sachez que l’odeur de bouc n’est pas due au hasard.

Logiquement, la transpiration n’a pas d’odeur, mais elle :

  • s’oxyde en sortant des pores ;
  • accueille les germes présents sur la peau.

Voilà comment se forment les mauvaises odeurs !

Tous les déodorants, naturels ou venants du commerce, sont composés, soit d’huiles essentielles pour les uns, soit d’alcool pour les autres, qui vont détruire efficacement ces éléments indésirables.

Le déodorant : un risque de cancer du sein ?

Depuis quelque temps, on lit et entend un peu partout dans les médias que le déodorant pourrait représenter un danger pour la santé.

En effet, en 2018, deux études auraient trouvé un lien entre l’utilisation quotidienne d’un déodorant composé de parabens ou de sels d’aluminium – voire les deux – avec l’augmentation de cas de cancer du sein.

Sur ce sujet, je préfère y aller avec des pincettes, car l’étendue de ces études ne permet pas d’affirmer avec certitude leurs résultats.

Cependant, je pense que la vigilance est de mise, c’est pourquoi je vous conseille vivement de mettre de côté des composants comme les :

  • sels d’aluminium, aussi appelés « chlorydrate d’aluminium », présents dans 90 % des déodorants issus du commerce et dont la neurotoxicité a été reconnue ;
  • parabènes, ayant un rôle de conservateur, connus comme allergènes et dont la présence demeure intacte dans l’organisme.

Aussi, je vous mets en garde sur l’utilisation de votre déodorant : évitez d’en mettre après avoir rasé vos aisselles ou si vous constatez une blessure.

Pourquoi opter pour un déodorant naturel ?

Si vous avez lu mon article sur le DIY, vous savez que la confection de produits maison vous permet de choisir les ingrédients qui la composent.

Et comme les aisselles représentent la partie de notre corps où la peau est la plus fine, imaginez tout ce quelle arrive à absorber plus rapidement, comme les toxines présentes dans pas mal de déodorants. Bon appétit !

Ainsi, pour éviter des compositions douteuses ou controversées, optez plutôt pour une recette naturelle et toute aussi efficace.

Déodorant roll-on : ma recette naturelle

Contrairement à certaines idées reçues, concevoir son propre déodorant n’a rien de sorcier, croyez-moi ! Vous devez juste rassembler les bons éléments et suivre simplement ma recette.

Ce qu’il vous faut

Pour l’élaboration de cette recette, il vous faut :

Matériel :

  • une balance de précision ;
  • un flacon roll-on en verre ;
  • une petite casserole ;
  • un fouet.

Ingrédients :

  • 45 ml d’eau minérale ;
  • 5 ml d’huile végétale de noix de coco fractionnée ;
  • 2 g de fécule de maïs (aussi appelé « arrow root ») ;
  • 5 g de gel d’aloé vera ;
  • 3 g de bicarbonate de soude alimentaire ;
  • 5 gouttes d’huile essentielle de géranium (ou « Rose Geranium ») ;
  • 7 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse, faisant office de conservateur naturel.

Le choix des ingrédients

Ayant la peau sensible et réactive, j’ai préféré l’huile végétale de noix de coco, pour ses propriétés anti-microbiennes – et donc anti-odeurs – plutôt que d’ajouter une autre huile essentielle, plus agressive sur les peaux fragiles.

Le gel d’aloé vera quant à lui est un allié précieux pour les aisselles, puisqu’il réduit la transpiration excessive, hydrate la peau et la protège des mauvaises odeurs.

Enfin, concernant l’huile essentielle de géranium, elle apporte une légère note florale, mais vous pouvez la remplacer par une huile mentholée, si vous recherchez une sensation plus fraîche !

La recette

Maintenant que vous avez tous les ingrédients nécessaires, passons aux 5 étapes de ma recette :

  1. Pesez vos ingrédients et désinfectez votre matériel.
  2. Mélangez au bain-marie l’eau et la fécule de maïs, jusqu’à l’obtention d’une texture gel.
  3. Ajoutez le bicarbonate de soude alimentaire et remuez jusqu’à ce qu’il soit totalement dissout dans la préparation.
  4. Retirez la préparation de la casserole, puis versez le gel d’aloé vera, l’huile végétale de coco fractionnée et l’extrait de pépins de pamplemousse.
  5. Mélangez une dernière fois, puis transvasez le tout dans votre flacon roll-on.

Sachez que, grâce à l’extrait de pépins de pamplemousse, vous pourrez vous servir de votre déodorant jusqu’à 3 mois environ !

Les résultats

Lorsque j’ai réalisé cette recette la première fois, j’étais inquiète par rapport à la forte odeur de géranium qui s’en dégageait.

En effet, j’ai un odorat particulièrement sensible et je n’imaginais pas mon nez en contact permanent avec ce parfum.

Finalement, dès la première utilisation, j’ai constaté que l’odeur était nettement moins concentrée sur ma peau. Il s’y dégage une nuance florale agréable et discrète, j’adore !

En ce qui concerne les effets, l’ayant utilisé tout l’été, je suis totalement convaincue par sa fonction : aucun parfum de transpiration et aucun signe d’irritation ou de réaction.

Personnellement, je ne compte pas revenir vers des produits issus du commerce, j’ai trouvé la recette parfaite pour mes aisselles.

Le budget

Certes, ce premier achat représente un budget non négligeable.

Cependant, les ingrédients vous serviront longtemps, pour l’élaboration de cette recette ou pour la fabrication d’un autre produit.

De plus, vous pourrez garder et réutiliser le matériel à l’infini, il faudra juste le désinfecter avant chaque préparation !

Finalement, c’est dans le long terme que vous constaterez l’énorme économie de faite par rapport à l’achat régulier de déodorant issu du commerce – et pas toujours très bon pour votre peau.

Le mot de la fin

Je suis ravie de vous avoir fait découvrir le déodorant roll-on et ma recette naturelle.

J’espère que vous serez nombreux à l’essayer et surtout, que vous me ferez des retours sur vos propres expériences et les potentielles modifications apportées.

Car l’avantage du fait-maison repose entièrement sur le choix des ingrédients qui vous correspondent.

Pour ma part, j’ai modifié cette recette pour qu’elle s’adapte à la sensibilité et à la réactivité de ma peau. J’ai donc un déodorant 100 % naturel et respectueux de mon épiderme !

Et vous, quelle est votre recette de déodorant roll-on ?

Vous aimez cet article ? N'hésitez pas à le partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.